Dr Patrick Phéline
  Clinique du Tondu  
   
  151 rue du Tondu
33 000 - Bordeaux

Tél. : 05.56.96.96.00
 
 
Prendre rendez-vous en ligne
 
 

Les Abords vasculaires pour hémodialyse


Il s'agit de montages réalisés chez des patients, en insuffisance rénale Terminale, dont le but est de pouvoir brancher le patient à un dispositif d'épuration extra rénale appelé encore rein artificiel.

On distingue :

  • les cathéters veineux centraux
  • les montages artério veineux des mebres

Cathéters veineux centraux

Il en exsite différents types : Carraud, Palindrome, Guinton...

Utilisables immédiatement, ils sont surtout indiqués dans les situations d'urgence ou lorsque l'hémodialyse apparaît comme transitoire.

Il s'agit de cathéters veineux centraux dont les extrémités sont placées dans la Veine Cave Supérieure et l'Oreillette Droite.

Mise en place sous anesthésie locale le plus souvent, par voie pré cutanée (ponction à travers la peau) par voie jugulaire interne droite ou gauche au cou, les branches ressortant après un trajet tunnelé (sous cutané) sous la clavicule.

Ils peuvent rester en place plusieurs mois si besoin.

 

Montages Antério - Veineux

Le type de montage sera décidé après examen clinique des deux membres supérieurs, en fonction des antécédents et après une cartographie artérielle et veineuse réalisée par echo doppler.

Fistules Artério-Veineuses (FAV)

 

C'est le type de montage que l'on privilégie car totalement autogènes (c'est à dire sans corps étranger) et de durée de vie longue.


Cela consiste à brancher directement une veine superficielle.

Il existe plusieurs localisations possibles de branchement:


- au poignet : FAV radio - radicale
- au coude : FAV humérocéphalique ou FAV huméro basilique (nécessitant dans ce dernier cas une manoeuvre de superficialisation faite dans un second temps en règle trois semaines après la création de la FAV).

Elles sont réalisées sous anesthésie locale et le plus souvent en ambulatoire (sans hospitalisation).

Les FAV sont utilisables trois semaines à un mois après leur création pour branchement au rein artificiel pendant les séances d'hémodialyse.

Auses Prothétiques Artério Veineux ou Pontages Artério Veineux (PAV)

 

Indiquées lorsque le réseau veineux superficiel n'est pas utilisable.

Cela consiste à interposer entre une artère et une veine profonde une prothèse en PTFE (Polytetra FluoroEthylène Expansé) qui sera disposée en sous cutanée.

Dans ce cas c'est la prothèse et non une veine superficielle (comme dans le cadre des FAV) qui sera ponctionnée pour brancher le patient au rein artificiel.

Différents montages sont possibles :


Montage rectiligne d'avant-bras :


Entre l'artère radiale au poignet et le réseaux veineux au coude.

Montage courbe d'avant-bras :


Entre l'artère humérale au coude et le réseaux veineux

 

Montage semi-courbe de bras :


Entre l'artère humérale au coude et la veine profonde à l apartie supérieure du bras (le plus souvent la veine basilique.

Ces interventions sont réalisées sous anesthésie loco-régionales (endormique des membres supérieurs) ou sous anesthésie générale dans le cadre d'une hospitalisation de courte durée, en générale quarante huit heures.

 

Comme les FAV ces montages prothétiques sont utilisables trois semaines ou un mois après leur création mais certaines prothèses sont utilisables beaucoup plus rapidement, voir dès le lendemain en théorie.

Suivi à moyen et long terme FAV et PAV

 

Brancher une veine sur une artère ou interposer une prothèse entre une artère et une veine n'est pas physologique.


La nature se défend contre cela notamment la veine avec un processus de cicatrisation qui peut induire un rétrécissement. On parle de Stérose qu'il faut savoir dépister (intérêt de la surveillance des paramètres en dialyse et de l'écho-doppler) et traiter avant qu'elle n'entraîne une obstruction ou thrombose de l'abord vasculaire;

Le traitement des stéroses se réalise par dilatation en per-cutané, donc "sans ouvrir" et sous anesthésie locale.

En cas de trhombose de l'abord

Il faut déboucher par voie chirurgicales au moyen de petite sondes à ballonet introduites par une petite incision et traiter dans le même temps par dilatation la stérose responsable de la thrombose.


Les autres causes possibles de reprise d'un abord vasculaire sont : 

  • apparition d'anévrysmes ou dilatations excessives
  • présence d'un hyper débit ( l'abord "marche trop bien") 
  • problèmes d'infection ou de nécrose cutanée en regard des points de ponction.

 



 



 
Référencé sur : Clictout - Tous droits réservés - Conception & réalisation : ClictoutDEV [2011] - Mentions légales - Plan du site
Thumbnails powered by Thumbshots